Étiquettes

, , , ,

Lors de mes promenades, je ne manque jamais de jeter un œil sur les poteaux en bois ou en béton le long du chemin. Beaucoup d’insectes s’en servent comme reposoir, surtout en demi-saison. Ils apprécient le côté sud qui leur sert de solarium. Ce qui m’a permis de faire une observation surprenante : une jeune couleuvre alpiniste.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La couleuvre alpiniste

Pas de pattes, mais bonnes grimpeuses

Les couleuvres encore communes autour de chez moi, couleuvre verte et jaune et couleuvre d’Esculape, grimpent facilement dans les buissons. Elles peuvent même escalader des murs et s’introduire sous les toitures quand un arbuste ou un lierre épais leur sert d’échelle.

Lorsque j’ai refait ma toiture il y a quelques années, j’ai trouvé de belles mues de couleuvre entre l’isolant et la sous-toiture, preuve de la fréquentation du lieu par les serpents se servant d’un grand buis comme ascenseur. Pendant plusieurs années une couleuvre a fréquenté le dessous de la toiture en éverite d’un local abritant la pompe d’irrigation d’un agriculteur du village.

couleuvre-sous-everite-va

Une couleuvre cachée sous une toiture et dans le lierre

 

Une fuite vers le haut

Quand j’ai aperçu la jeune couleuvre (verte et jaune ou Esculape, je ne sais pas les différencier à cet âge) prenant le soleil dans un creux de poteau électrique, je n’ai donc pas été étonné. Une plante grimpante échappée du jardin voisin lui avait permis de monter jusqu’à un mètre du sol.

Dérangée par mon approche et le déclenchement en rafale de l’appareil photo, elle a pris la fuite. Mais à mon grand étonnement, au lieu de se laisser tomber au sol comme je m’y attendais, elle s’est mise à escalader le poteau sur une face de ciment nue pour se fondre dans la masse de la végétation qui enserrait le poteau un mètre plus haut.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La couleuvre à l’horizontale

Ventre anti-dérapant

La couleuvre a d’abord traversé horizontalement le poteau pour gagner la face arrière, puis elle a viré à 90° pour grimper le long de l’angle. Comment a-t-elle réussi cet exploit ? Pour s’enfuir, elle a grimpé sur du ciment lisse, sans aspérités ou presque. Il y avait bien par endroits quelques crampons desséchés de la plante grimpante. Mais des prises aussi ténues, qui auraient pu être utilisées par les griffes d’un lézard, m’ont semblé ne pas pouvoir retenir par le ventre un animal aussi lourd, qui à aucun moment n’a semblé perdre l’équilibre.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La couleuvre à angle droit

Je n’ai pas vu le ventre se décoller du ciment, ni même glisser ou chasser vers le bas. La couleuvre s’est déplacée comme si elle se trouvait sur une surface horizontale. Les écailles du ventre des couleuvres sont-elles antidérapantes ? Si des lecteurs/trices de cet article ont une explication, je suis preneur.

 

Fiche d’identité : couleuvre verte et jaune (Coluber viridiflavus) et couleuvre d’Esculape (Elaphe longissima), reptiles colubridés

Advertisements