Étiquettes

, , ,

Depuis plus de 20 ans, je regarde chaque année quelques pieds de nombril de Vénus verdir, pousser, fleurir et se dessécher sur un mur selon un rythme immuable. A priori rien de surprenant pour une plante grasse adaptée à vivre sur des rochers ingrats. Sauf que c’est le seul endroit que je connaisse où pousse cette plante dans les environs, et c’est un mur calcaire alors qu’elle est sensée ne vivre que sur les sols acides.

Dodu et succulent

Cousin des orpins et des joubarbes, le nombril de Vénus est parfaitement adapté à la vie sur les rochers, les éboulis, les troncs et autres endroits où le sol est squelettique. Les murs de pierre lui offrent un milieu alternatif qu’il occupe fréquemment. Les racines ne pouvant puiser qu’avec parcimonie l’eau nécessaire à la vie, la plante présente les adaptations classiques de la flore des zones désertiques. Ses grandes feuilles grasses stockent l’eau des périodes pluvieuses, et son tubercule seul survit durant les périodes difficiles. La plante attend le retour des pluies pour reverdir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tiges en graines de nombrils de Vénus à la fourche d’un chêne dans une haie du Morbihan

Le nombril de Vénus est largement répandu dans le Sud, le Centre et l’Ouest. Il est fréquent en Bretagne où je le vois partout, au bord des chemins creux comme sur les murs. Le sol lui convient parfaitement, puisque toutes les flores sont formelles. Il vit sur les terrains acides, siliceux, sur les rochers de granite, de schiste ou de grès.

Sous la gouttière percée

Mes nombrils de Vénus poussent en haut d’un vieux mur de moellons, comme on dit dans le pays, c’est à dire de pierres grossièrement taillées et liées avec un mortier de sable et de chaux. C’est le chai d’une vieille ferme construite au XIXème siècle voire avant. A trois mètres de hauteur, quelques pieds bénéficient de l’arrosage abondant d’une gouttière en zinc d’abord percée, aujourd’hui dessoudée. Conditions idéales pour cette plante, à une réserve près : le substrat n’est pas acide, mais calcaire, très calcaire.

nombril-de-venus-gouttiere-dessoudee-va

Les nombrils de Vénus sous la gouttière dessoudée. Annepont (17)

Ces cinq ou six pieds me semblent bien esseulés. J’ai exploré tous les murs du village et des hameaux alentours, je n’en ai vu nulle part ailleurs. Ils semblent accidentels, arrivés là par hasard. Bien que produisant apparemment des graines chaque année, aucune ne germe jamais, ou si elle germe les plantules ne survivent pas. Je m’inquiète pour la pérennité de cette station car le jour où la gouttière sera réparée, elle risque de disparaître à jamais.

Exilé en pays calcaire

Mon village est situé sur des terrains turoniens. Pour les non-géologues, je traduis : sur des terrains datant du Crétacé, c’est à dire de la période de la craie, du calcaire. La chlorose est le plus gros problème dans mon jardin. Il existe bien des poches de sable décalcifié sur le plateau, sur lesquelles poussent des genêts, des ajoncs et des châtaigniers. Mais nulle part de nombril de Vénus. Et même si ce sable a été utilisé pour le mortier du mur, il a été mélangé avec de la chaux.

nombril-de-venus-gros-plan-va

Zoom sur une belle touffe de nombril de Vénus en pleine croissance

La survie, et même la vie, de ces nombrils de Vénus dans un environnement leur convenant aussi peu me pose question. Sont-ils aberrants, adaptés ou au moins tolérants aux sols calcaires ? Mais dans ce cas pourquoi d’autres pieds n’apparaissent pas sur les vieux murs des alentours ? S’ils ne tolèrent que les substrats acides, qu’est-ce qui les fait supporter la chaux du mortier et le calcaire turonien des moellons ? Et comme je n’en vois nulle part ailleurs, comment sont-ils arrivés à 3 mètres de hauteur sur un mur vertical ? À ma connaissance, ce n’est pas une plante cultivée qu’on trouve dans les jardineries.

Mystère de la vie et de sa force. Si des lecteurs/lectrices de ce blog ont une explication à fournir sur cette anomalie végétale, je les remercie d’avance.

 

 

Fiche d’identité : Nombril de Vénus (Umbilicus rupestris), Crassulacées

Advertisements